Une maison reconstruite par une tempête

En Octobre 2005, lorsque l’ouragan Wilma a ravagé les Florida Keys, la maison d’une centaine de mètres carrés  de Kathy Houtz  a été presque complètement détruite. « C’était le plus grand traumatisme que j’avais jamais vécu,» dit-elle. Mais elle a décidé de rester sur place. Même si votre maison est ravagée, « il vous reste à payer le crédit et je n’avais nulle part ailleurs où vivre. » dit-elle. Elle a vécu dans cette maison presque en ruine pendant 6 mois avant d’obtenir une indemnisation des assurances, et il lui a fallu encore 4 années pour reconstruire. Elle en a profité pour faire édifier la maison dont elle rêvait, aux larges fenêtres ouvertes sur le jardin, avec un piscine accueillante. D’un malheur elle a fait une chose positive pour sa vie, et ne regrette absolument pas d’avoir décidé de rester au lieu de faire reconstruire ailleurs.

 

 

 

source : New York Times

 

 

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
PeterLES BONNES AFFAIRES DE CHAMALICEdecomdAnn CatUne maison reconstruite par une tempête | PLANETE DECO a homes world | décoration interieure | Scoop.it Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Une maison reconstruite par une tempête | PLANETE DECO a homes world Source: http://www.planete-deco.fr […]

Ann Cat
Invité

Les touches de couleurs par-ci par-là sont agréables.Bon week end !!

Ann Cat
Invité

et pour mon plus grand plaisir !! Bon week end à toi aussi.

LES BONNES AFFAIRES DE CHAMALICE
Invité

La maison est magnifique et fonctionnelle, tout est parfait !

Peter
Invité

Sans prétention, mais à la déco très soignée, les touches de couleurs ont été distribuées avec brio. J’aime beaucoup le vert car il donne du peps à l’ensemble… ça me rappelle un peu mon séjour ou j’ai utilisé cette couleur pour les accessoires. Le rouge et le bleu de la piscine viennent agréablement compléter le reste.