Deux maisons passives et une piscine naturelle

, , , ,

A la demande d’un propriétaire soucieux d’écologie, les architectes de Barlis Wedlick ont réalisé deux maisons passives, à la décoration très différente, une dans un style bohème chic très chaleureux, et l’autre plus classique et neutre. Une piscine naturelle vient compléter l’ensemble de ces deux habitations situées dans la vallée de l’Hudson sur un terrain aux allures sauvages.

Two passive houses and a natural swimming pool
At the request of an ecologically conscious owner, the architects of Barlis Wedlick built two passive houses, with very different decorations, one in a very warm boho chic style, and the other more classical and neutral. A natural swimming pool completes the group of these two houses located in the Hudson Valley on a wild plot of land.

 

Nouvelle décoration en couleurs douces pour un appartement à Barcelone

La nouvelle décoration en couleurs douces de cet appartement avec terrasse à Barcelone n'a pas nécessité de lourds travaux de Lire la suite →

Une maison atelier pour la nouvelle collection Kave Home

A View of Hedonism,est la nouvelle collection Kave Home, présentée dans la Maison Atelier de Leopoldo Pomés. Elle est située Lire la suite →

Une immense maison anglaise pleine de lumière à l’ouest de Londres

Cette immense maison anglaise date de l'époque victorienne, et a été agrandie sur le jardin avec une extension contemporaine qui Lire la suite →

Une maison de famille rénovée au bord de l’océan en Espagne

Cette maison de famille rénovée au bord de la mer se trouve dans la région de Cantabrie, au nord de Lire la suite →

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
monique
monique
août 18, 2018 4:24

Bien isolées semble-t-il ces maisons sombres +++
Beaucoup d’originalités. Oui aux étagères ;-)) et aux zelliges.
Oui au lit très haut, j’adore (Louis XIII ou XIV ou XVI ?)
Portrait de Staline… 🙁
Et quand on a lu un livre, on le range dans la pile prévue à cet effet,
et on n’y revient plus… isn’t it ?

Maryse
Maryse
août 18, 2018 5:49

Waouh …