Vivre dans une ancienne usine

5 Comments

Judith et Robert vivent ensemble, travaillent côte à côte et pensent grand. En se promenant sur les bords de l’Oise il y a neuf ans, ils sont tombés sur une usine désaffectée, un trésor moderniste, rempli de laboratoires, d’éprouvettes, de dossiers et de meubles, comme si les employés s’étaient levés un jour et étaient tous partis. Ils ont tout de suite vu le potentiel de la bâtisse, mais comment s’y prendre? Pendant plusieurs années, ils vivent dans une des pièces, tout en transformant cette masse d’acier, de ciment et de verre au potentiel fabuleux, en grande maison lumineuse aux couleurs primaires. Le couple rend hommage à la beauté des objets quotidiens, du plus petit ustensile de cuisine, à la maison elle-même. Il leur aura fallu sept ans de dur labeur pour transformer un espace peu conventionnel en maison chaleureuse. ‘On voulait une maison originale, qu’on pourrait modeler à notre gré. C’est exactement ce qu’est devenu cette maison. Ca n’a pas été facile, mais je suis vraiment contente qu’on l’ait fait parce qu’on adore notre maison. Elle est lumineuse et joyeuse.’

 

Living in a former factory

 

Judith and Robert live together, work side-by-side and think big together. While walking by the river Oise nine years ago, they came across a discused factory. It was a modernist gem still filled with laboratories, test tubes, files and furniture, as if the workers had got up one day and walked out. They had to save it from oblivion. But how? After years living in one tiny room and learning things they never knew about themselves and each other, they have turned this mass of steel, concrete and glass into a big, bright home full of endless possibilities and bold primary colours. From the building itself to the tiniest utensil, vase or toy car, this couple celebrates the beauty of everyday objects. It has taken seven years of hard work for Judith and Robert to tame the unruly space, but they’ve finally made it into a home. Says Judith, ‘We were looking for an original house that we could turn into whatever we wanted. It became exactly what we hoped for and more. It has been a bit rough but I’m glad we did it because we love our home. It’s bright, upbeat and light.’

 

source : Ikea Family Live

Une maison rénovée dans l’ouest de Londres

, 4 Comments

Dans cette maison de la fin du 19e siècle dans l’ouest de Londres, le niveau du bas a été transformé en un espace  ouvert salon / salle à manger / espace cuisine, tandis que le rez-de-chaussée surélevé dispose d’une entrée,d’une salle de jeux, et d’une pièce pour dessiner.  La plupart des murs d’origine ont été remplacés par des parois en acier noir vitrées.

 

A renovated house in west London

In this late-19th-century house in west London, the lower ground floor has been transformed in an open-plan living/dining/kitchen space,  while the upper ground floor has an entrance hall, playroom, and a drawing room. Most of theoriginals walls have been replaced by  walls of black-steel-framed glazing.

 

Continue reading

Une maison en pin à Oslo

1 Comment

En Norvège, Annette et Stian ont transformé une maison blonde en pin du sol au plafond en une maison blanche pleine de douceur.

A house in Oslo
In Norway, Stian and Annette have transformed a house in blonde pine from floor to ceiling in a white house full of sweetness.

source : Boligpluss

Une maison de ville à Copenhague

Leave a comment

Nille et Jacob voulaient absolument rester à Copenhague, et ont fini par y dénicher près du centre une maison qui leur convenait, petite; délabrée et accolée mais qu’ils ont réussi à rendre à leur image avec l’aide d’un ami, architecte d’intérieur.

A town house in Copenhagen
Nille and Jacob wanted definitely stay in Copenhagen and ended up finding a home that suited them near the center, small, dilapidated and attached but they managed to make it at their image with the help of a friend, interior architect.

 

 

source : Bobedre

La maison à la porte rose

10 Comments

La Française Karine Kong a fondé, avec sa sœur Elodie, le site de décoration d’intérieur BODIE and FOU. Avec son mari Steve, elle a bâti un nid douillet d’une blancheur immaculée, non loin du cœur de Londres. Dans les deux cas, un seul credo : place au style. Texte : Vanessa Boz – Stylisme : Mélanie Hœpffner – Photos : Louise Desrosiers

 

The house with the pink door
The French girl Karine Kong  founded with her sister Elodie,  the interior decoration site  BODIE and FOU. With her husband Steve, she built a cozy and mmaculate whiteness nest, not far from the heart of London. In both cases, a single credo: the omnipresent style. Text: Vanessa Boz – Styling: Melanie Hoepffner – Photos: Louise Desrosiers

 

source : Milk Magazine

informations : bodieandfou.com/