Collectionneurs de vintage en Scandinavie

10 Comments

Le photographe Jean-Marc Wullschleger de l’agence Living Agency a photographié dans le Nord de l’Europe cette maison construite en  1947 ou le couple propriétaire collectionne bibelots et meubles vintage. Elle leur sert également pour stocker les objets divers qu’ils vendent ensuite dans leur magasin. Ce qui explique que sa décoration pleine de charme semble parfois un peu surchargée.

 

source : Living Agency

 

 

Déco récup pour l’intérieur d’une chineuse

8 Comments

Difficile de croire, quand on découvre l’appartement de Fanny et Benoît, que les lieux abritaient autrefois un relais de poste, des écuries et un grenier à foin. Et que l’ensemble est situé en plein cœur de Saint-Germain-en-Laye. « Nous avons eu l’impression de dénicher une maison de campagne en plein centre-ville, se rappelle Fanny. C’est ce qui nous a tout de suite séduits. » L’état des lieux, pourtant, laissait à désirer : murs fissurés, traces de moisissures et plomberie hors d’âge imposaient un rafraîchissement d’envergure.  Fanny,  chineuse émérite , par passion et par profession,  en a fait un lieu de vie agréable où la récup’ gagne ses lettres de noblesse.

 

 

source : Art et Décoration

Chaleur intérieure dans une maison d’hôtes

, 7 Comments

Avec une vue remarquable sur la vallée de Benasque, Casa Muria est une maison d’hôtes de campagne qui a été sauvé de l’oubli par Jennifer et Jose Luis, un couple fatigué de vivre dans le stress citadin , qui a osé briser le rythme frénétique de la ville et aller vers son  rêve. Amateurs de nature, de sports de montagne, et d’alpinisme ils partagent leur temps entre Madrid et les Pyrénées  depuis l’acquisition de cette ancienne ferme du XVIII siècle qui était en ruines. La rénovation a  duré quatre ans, elle a été menée avec respect, les matériaux ont été récupérés et elle a gardé ses trois cheminées d’origine typiques des Pyrénées aragonaises. Sa façade s’habille d’un l’énorme houx  de plus de 200 ans, qui garde du côté nord. Les six chambres d’hôtes sont baptisées du nom de sommets emblématiques du monde entier. C’est une destination magique, avec de superbes vues à 360 degrés, à côté de la station de ski de Cerler et Boí Taüll, et près de la mythique route Transpyrénéenne.

.

Indoor warmth in a guest house
With a remarkable view of the Benasque Valley, Casa Muria is a country guesthouse that was saved from oblivion by Jennifer and Jose Luis, a couple tired of living in the stress of city life, who dared to break the frenetic pace of the city and go towards their dream. Lovers of nature, mountain sports and mountaineering, they share their time between Madrid and the Pyrenees since the acquisition of this old 18th century farmhouse that was in ruins. The renovation took four years, it has been carried out with respect, the materials have been recovered and it has kept its three original fireplaces typical of the Aragonese Pyrenees. Its facade is dressed with a huge holly of more than 200 years old, which guards the north side. The six bedrooms are named after emblematic peaks from all over the world. It is a magical destination, with superb 360-degree views, next to the ski resorts of Cerler and Boí Taüll, and close to the mythical Transpyrenean road.

.

Continue reading

Une maison bohème home made

7 Comments

Aux abords de Lisbonne au Portugal, vit la décoratrice Maria Luz Vasconcelos, son mari Mario et leur fille Inês dans la maison familiale dans le village d’enfance de Maria à Sintra. Maria a créé une maison rétro remplie de couleurs riches et de textures contrastées, en fabriquant et en personnalisant des accessoires de décoration. Maria a déménagé 13 fois. « Je suis toujours motivée par un nouveau projet. Lorsque nous avons emménagé dans cette maison il y un an avec notre fille Inês, je pensais qu’il serait tout blanc. Je me trompais… Lorsque nous sommes arrivés, j’ai peint un seul mur en rose et Mario a demandé “Pourquoi seulement celui-là ?”. J’en ai donc peint d’autres. Le rose est une couleur tellement gaie. Plus je peignais, plus je me sentais chez moi. Je devais faire preuve d’audace, prendre des risques et être différente ! Je ne regrette jamais mes choix. J’aimerais toujours aller plus loin. Au début, les couleurs vives effraient toujours, mais une fois qu’elles sont là, on en redemande ! »

 

source : Ikea Live Family