Un ancien moulin à la mode danoise

12 Comments

C’est en 1914 que ce moulin à eau a cessé son activité. 97 ans plus tard, il est devenu une jolie maison à la décoration épurée. Les propriétaires y ont vécu en famille pendant quatre ans avant qu’on leur offre la possibilité de l’acquérir. Ils étouffaient un peu dans cette maison aux plafonds bas et aux petites pièces. Leur premiere tache  a donc été d’ouvrir les plafonds jusqu’au faite de la maison et de retirer les cloisons et portes. Bien sur, ils ont respecté le style ancien de ce moulin à l’extérieur mais en le mariant avec leur amour du minimalisme scandinave à l’intérieur.

 

source : Bo Bedre

Univers blanc pour un créateur

8 Comments

La première chose qu’a faite le sculpteur Frederick Wretman lorsqu’il a acheté cet appartement avec sa femme, a été de le noyer dans le blanc. Il avait été vide pendant des années et les acheteurs potentiels reculaient lorsqu’ils voyaient l’état de ce lieu. Mais Frederick n’a pas hésité à l’investir et à le rénover de fond en comble, apportant les couleurs de ses  peintures et sculptures dans cet univers tout blanc.

 

 

 

 

source : Skonahem

Vintage déco chez une vintage girl

6 Comments

Qu’elle rénove le Bus Palladium, le Culture Hall ou qu’elle décore les Schmuck Ponthieu et Saint-Germain, Laura Gonzalez est une jeune architecte qui refuse d’être cataloguée dans un style, mais le sien est déjà très reconnaissable. Chez elle, antiquités, meubles récup’ et papiers peints rétros sont invités à demeure. « Au début, je voulais tout changer, dit Laura. J’ai donné la priorité aux rangements et deux semaines de travaux, c’était déjà trop ! »

 

source : Elle deco

Montagnard mais design

1 Comment

Dans ce chalet alpin de Chamonix, les propriétaires sont tombés amoureux de  l’espace ouvert du salon, des hauts plafonds et de la vue imprenable sur les montagnes avoisinantes. Ils en ont fait un endroit chaleureux  à la déco contemporaine et fraîche qui ne joue pas sur le côté montagnard à outrance, ont blanchi les murs, apporté du mobilier au design classique et l’ont mis à leur image décontractée .

source : Living etc

Une maison comme un monolithe gris

1 Comment

Voici un exemple de maison accolée qui est loin de ce que l’on voit habituellement dans les villes. Cette construction recouverte de fibro-ciment comprend deux habitations. C’est une sorte de monolithe contemporain au milieu de maisons plus traditionnellement luxembourgeoises. L’obligation de prévoir un toit à deux pentes pour respecter la législation en vigueur dans cette région, n’a pas empêché l’architecte de prévoir à l’arrière une terrasse à l’étage. Le point le plus remarquable de la maison que nous visitons ici est sa baie vitrée donnant  sur un plan d’eau comme si l’habitation se trouvait en pleine campagne, ce qui n’est pas le cas. Les importantes surfaces vitrées horizontales comme verticales apportent une luminosité extrême à cet intérieur design.

 

 

source : Homedsgn

Une maison neuve à l’air ancien

4 Comments

Cette maison qui semble avoir deux siècles, n’a que deux ans. Le décorateur Rafael Sitges a réussi à bâtir en quelques mois cette impressionnante maison qui semble toujours avoir fait partie du paysage. Proche du Golfe de Gascogne, ce manoir de style Directoire français a été conçu avec l’aide de l’architecte Miguel Gutiérrez-Ambrossi et s’ouvre généreusement au soleil.

 

 

source : Nuevo Estilo

Origami de béton en Nouvelle Zélande

3 Comments

Cette maison d’architecte éco-friendly se love au cœur de la nature préservée de Coromandel. Matériaux locaux, couleurs subtiles, ultra-contemporanéité… Un art de vivre entre épure et cocooning. Dessine-moi une maison. Tu vois, « ça c’est le paysage, la maison est dedans » : c’est ainsi qu’Amanda Yates, architecte néo-zélandaise, a imaginé cet origami de béton. Accroché à flanc de granit, tout de gris confondus, elle a plié sa topographie à celle de la colline. Puis, elle l’a percée de fenêtres coulissantes – qui s’escamotent dans les parois à même la roche – pour que pénètrent le souffle pacifique de l’océan et la troublante rumeur de ses vagues moutonnantes. Un rêve à mille miles d’une vie agitée et citadine, enfouie dans le vert profond des manukas odorants, et l’été venu (Noël pour nous), dans la myriade des fleurs écarlates des pohutukawas. Pourtant, on est à peine trois heures de route d’Auckland… Mais la péninsule de Coromandel a su préserver sa beauté sauvage avec ses plages immaculées, ses baies en chapelet, son « Shakespeare Regional Park » où moutons et pukekos (poules sultanes) se partagent entre ciel et mer, à ras de falaises.

 

source : Madame Figaro

Une maison passive en Isère

5 Comments

Originaires de Strasbourg, Caroline et Benoît se sont installés en Isère pour des raisons professionnelles. Leur précédente habitation était un ancien atelier au coeur de la ville, et ils avaient pris beaucoup de plaisir à redonner vie à ce lieu. Le couple était donc enthousiaste à l’idée d’une nouvelle rénovation. Mais, après moult visites, ils ne trouvent aucune réhabilitation à leur convenance. Ils décident donc de faire construire leur maison et optent pour une habitation écologique avec une ossature en bois , entièrement passive des fondations jusqu’au toit. Une réalisation exemplaire qui prouve qu’écologie et décoration peuvent faire bon ménage.

 

source : Art et Décoration

 

 

Charme d’hier, confort d’aujourd’hui

5 Comments

Poussière, tuyauteries en plomb, électricité non conforme… Restée dans son état d’origine, la vieille bâtisse, ancrée dans un XIXe siècle bourgeois, traînait dans son sillage un caractère solennel. Un couple et ses quatre enfants en quête d’espace ont investi dans la banlieue lilloise cette demeure du XIXe siècle aux accents anglo-normands. « Lors de notre première visite, les pièces nous semblaient trop grandes et leur obscurité glaciale… » raconte Blanche, la propriétaire. Avec son mari, elle confie la réalisation du chantier au cabinet L & V Architecture et fait une parenthèse de six mois dans sa carrière professionnelle pour s’investir pleinement dans cette restauration.

 

 

source : Art et Décoration

Un pied à terre full design scandinave

3 Comments

Lorsque Nicholas Eis a choisi de garder ce petit appartement dans le centre de Copenhague pour son travail de designer de meubles, alors qu’il habite ordinairement une petite maison avec sa compagne et leur fille, il a voulu repenser totalement les volumes. Il a abattu tous les murs d’origine et est reparti de zéro pour exploiter jusqu’au dernier centimère  les modestes 42m². «L’exploitation optimale de ces quelques mètres carrés a été l’alpha et l’oméga. J’ai passé beaucoup de temps  à étudier le plan  original et à réfléchir aux changements possibles « , déclare Nicholas.  Après quelques mois de travaux, il a obtenu les volumes bien définis qu’il souhaitait et a meublé son appartement avec des classiques du design scandinave bravant les époques sans jamais vieillir. Quelques couleurs fortes ajoutées ça et là, ont fini par apporter la gaité dans cet intérieur simple et beau.

 

source : Boligmagasinet

Vous aimerez aussi - You may also like